Voyage d’étude à Tubingen en Allemagne

« Quand l’habitat et la ville se construisent avec les futurs habitants« 

Et si les projets des habitants devenaient la matière première de la ville ?

Plusieurs territoires et villes de l’Isère, confrontés à la difficulté de construire des démarches de projet ambitieuses et partagées, ont demandé au CAUE d’organiser un voyage d’étude qui permette de visiter des opérations innovantes.

Un programme de visites et de rencontres d’élus, chefs de projets, concepteurs, a été construit par le CAUE au plus près des attentes des communes sur la problématique de la revitalisation des centres bourgs et des groupes d’auto-promotions, mis en oeuvre dans la région de Tübingen, en Allemagne (Land de Bade-Wurtemberg).

Crolles, Saint-Marcellin, Voiron, Grenoble et La Métropole se sont mobilisés : élus, directeurs des services, urbanistes, bailleurs, chargés de missions, ont découvert qu’à quelques heures de bus de l’Isère, nos voisins allemands menaient, depuis plus de 25 ans, des projets d’aménagement basés sur l’appel à idées des futurs habitants, artisans, services… L’idée parait toute simple et presque évidente, les résultats sont tout simplement d’une efficacité sidérante…

De tout temps, l’homme a consacré une part considérable de son intelligence et de son énergie pour progressivement assurer sa sécurité et répondre à ses besoins fondamentaux en composant avec son milieu et ses moyens.

Les héritages patrimoniaux de nos villes et villages racontent l’évolution de nos sociétés, de nos cultures et pratiques d’hier et d’aujourd’hui. Ils constituent, de toute évidence, un atout essentiel pour nos projections futures. L’accélération des mutations urbaines des 50 dernières années, marquées par des avancées indiscutables mais également par des approches standardisées et fonctionnelles de l’aménagement comme du logement, interroge la place de l’habitant dans la fabrique de la ville.

Mesurant ainsi toute la différence entre se loger et habiter, Tübingen, ville patrimoniale du Bade-Wurtemberg en Allemagne, refuse, depuis plusieurs décennies, de céder aux stéréotypes de production de la ville contemporaine, réimpliquant la contribution habitante au cœur du processus des opérations de rénovation ou de conception des quartiers, au point de devenir un laboratoire vivant d’une nouvelle approche du projet urbain en Europe.

A l’heure où nos modèles de production du logement montrent leurs limites, où les enjeux économiques, environnementaux, générationnels et sociaux se complexifient, où nos centres historiques se dévitalisent, ne faut-il pas nous interroger ? Nous inspirer d’autres manières de penser ? Les professionnels
et les décideurs ont-ils seuls la capacité de porter cette complexité ? D’autres modèles sont-ils possibles ? Quelle place les habitants peuvent-ils réellement prendre dans les processus de programmation de réalisations, comme de gestion des logements, des quartiers ? Faut-il faire évoluer les outils juridiques, interroger les modèles économiques, construire de nouvelles compétences, mettre en place de nouveaux contrats ? Les questions sont nombreuses …

Force est de constater que les défis actuels nous imposent d’évaluer les limites de nos pratiques, d’expérimenter, voire d’innover, comme le font depuis plus de 25 ans les élus, habitants et professionnels à Biberach et Tübingen…

Pour en savoir plus :
- Télécharger le carnet de route : Lien

- Film réalisé par la Ville de Crolles :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.