Rénovation énergétique des bâtiments publics : comment s’y prendre ?

« Un cycle de sensibilisation – formation pour les Collectivités Locales »

La mise en place des démarches TEPOS commence à porter ses fruits en question-nant nos certitudes. Si les méthodologies de projet intégrant l’énergie dès les premières réflexions sont fréquentes dans la mise en place d’opérations neuves, il n’en est pas de même pour la rénovation énergétique des parcs immobiliers existants.

Confrontés à des difficultés à mettre en place des démarches cohérentes, plusieurs EPCI se sont tournées vers l’AGEDEN, le CAUE de l’Isère et le SEDI pour bénéficier de conseils… rapidement transformés en séances d’ateliers, débats, formations… En effet, un projet de rénovation énergétique d’un bâtiment public (mairie, école, salle des fêtes, ancienne cure ou logement) résulte généralement de dysfonctionnements qui vont au-delà de l’énergie et qui questionnent l’évolution des usages de locaux devenus, au fil du temps, inadaptés à nos attentes. S’engage alors une réflexion sur les besoins, l’optimisation des services, la mutualisation des espaces et les coûts de fonctionnement. Un projet qui semblait simple au départ peut devenir complexe et nécessiter une réflexion plus globale à l’échelle d’un îlot ou d’un quartier.

Très naturellement, l’AGEDEN, le CAUE de l’Isère et le SEDI se sont associés pour proposer une méthodologie d’approche du projet adaptée à chaque contexte, en s’appuyant sur leurs compétences spécifiques et leurs retours d’expériences,.

 « Rénover mon bâtiment communal : passer de la contrainte à l’opportunité », tel était le titre des Ateliers.

Dans la plupart des cas, la solution optimale ne résulte pas d’une approche ponctuelle mais bien d’une réflexion globale qui évalue l’ensemble des paramètres programmatiques, urbains, architecturaux, fonctionnels, énergétiques, environnementaux, économiques… Cette réflexion préalable constitue, à moyen et long terme, le meilleur investissement pour garantir l’optimisation des changements d’affectations, des équipements et la satisfaction des usagers. Des solutions peuvent alors voir le jour : réseau de chaleur, chaufferie bois local, dispositifs d’isolation adaptés au patrimoine et usagers…

Plusieurs formats d’ateliers ont été proposés aux collectivités, rassemblant élus et techniciens, de la soirée très dense à 2 journées intégrant des témoignages d’acteurs. Après une rapide introduction sur les enjeux, les évolutions réglementaires et les précautions indispensables à prendre en compte en préalable à tout projet de rénovation sur une construction ancienne, voire patrimoniale, une méthodologie a été proposée. Très vite, grâce à des retours d’expériences et des témoignages, les échanges fusent, les questions sont concrètes et les réponses confirment la nécessité de se doter d’une vision globale et d’un programme d’action souvent inscrit dans la durée.

Entre novembre 2017 et octobre 2018, 4 collectivités se sont engagées dans ces ateliers de formation : les Communautés de Communes Le Grésivaudan, Trièves, Saint-Marcellin Vercors Isère et Bièvre Isère.

 Le succès de ces formules, associant élus et techniciens, devrait contribuer à l’émergence de réalisations de qualité.

 A vos projets, le climat change !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.