Redécouverte des paysages urbains d’Échirolles … en attelage

Une première en ville pour un convoi de 3 attelages au départ de l’école Marcel Cachin d’Échirolles.
Pour la 4ème édition du dispositif « Vivre le Paysage en attelage », des élèves se sont lancés dans l’exploration de leur commune grâce à un moyen de transport insolite. Ce projet, en partenariat avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le CAUE et Isère Cheval Vert s’est inscrit dans la saison 2 de Paysage → Paysages (un évènement culturel porté par le Département de l’Isère sur une proposition artistique de LABORATOIRE). Il a conduit une classe de CM1 vers une journée « décalée » et pleine de découvertes à deux pas de chez eux.

Plusieurs séances de travail en classe introduisant les notions d’architecture, de paysage, d’urbanisme mais aussi de connaissance du cheval, ont permis de préparer la journée et d’aiguiser la curiosité des élèves.

Le 26 avril 2018, les élèves ont parcouru la ville et son territoire au rythme du pas des chevaux et à hauteur de calèche. Le parcours, soigneusement préparé, a été ponctué de points d’arrêt, d’ateliers permettant aux élèves de découvrir sous un angle nouveau l’histoire, l’architecture et les paysages de la commune  (Cité de la Viscose, Musée Géo Charles, Frange verte et vieux village), mais aussi de nouer une relation privilégiée avec les 6 chevaux.

Pour favoriser le bon déroulement de cette journée, la municipalité d’Échirolles a dépêché ses services de la police municipale pour sécuriser le parcours, en particulier dans les traversées de nœuds routiers… Une sortie mémorable pour les élèves :

« Une fois arrivés à la Frange verte, nous sommes montés, à pied, jusqu’au cimetière et la pente était raide ! Là-bas, il y avait une belle vue sur le centre d’Échirolles. Julie et Isabelle nous ont distribué des feuilles avec une partie du paysage (photo) à compléter. Nous avons dessiné ce qui manquait du paysage puis nous avons colorié notre dessin. Ensuite, nous sommes descendus jusqu’aux calèches. Nous avons récupéré nos affaires et nous sommes allés à l’ombre pour manger notre pique-nique vers 13h. »
(Texte écrit par Soumia, Abdallah et Teddy)

« Isabelle, l’architecte, nous a distribué des photos de détails de l’architecture des bâtiments de l’ancien village. Nous devions retrouver ces détails présents sur les photos et aussi trouver de quelle position les photos avaient été prises : nous avons appris que cela s’appelait le point de vue. Nous avons appris du vocabulaire :
une fenêtre avec une ouverture en rond est un œil de bœuf, les « vitres » colorées des fenêtres des églises s’appellent des vitraux, l’endroit où se trouvent les cloches est le clocher. Nous avons découvert un quartier que nous ne connaissions pas vraiment. »
(Texte écrit par Emma, Youssef et Akram)

Depuis 2013, le CAUE initie des parcours insolites de découverte des paysages à destination des élèves sur différents territoires isérois. Le caractère inattendu de ces visites en calèche rencontre un grand succès auprès des jeunes publics qui expérimentent une forme originale de mobilité douce et le rapport aux chevaux. Chaque parcours créé sur le département est l’occasion d’ouvrir de nouveaux chemins de découverte praticables en calèche, en VTT ou en randonnée, assorti d’une documentation fournie.

Un grand merci aux meneurs et grooms pour leur disponibilité et la transmission de leur passion.

Pour cette édition 2018, les structures adhérentes de Isère Cheval Vert

- Atout Trait (Dominique Gallien)

- Les Attelages de la Bièvre (Denis Beaumelle)

- Le loisir est dans le pré (François Cottaz) à Cessieu

Ce diaporama nécessite JavaScript.