La Rivière,1er EcoQuartier rural de France, fête son village et ses partenaires

Quelques notes de jazz, à l’ombre d’un séchoir reconverti en kiosque à musique, le ton est donné.

Ici l’anniversaire des 10 ans de l’EcoQuartier est une nouvelle occasion, pour le village et ses partenaires, de se retrouver pour échanger, évaluer le chemin parcouru, envisager de nouvelles perspectives et faire la fête !

Le vendredi, à la veille de la cérémonie officielle, enfants, professionnels et habitants sont invités à découvrir, ou redécouvrir les étapes de la construction et de la revitalisation de leur centre-village aujourd’hui labellisé EcoQuartier – étape 4 (plus haute distinction nationale) et à tirer les enseignements de cette petite aventure urbaine, reconnue au plan local comme au plan national.

Le Village de La Rivière compte moins de 800 habitants. A l’écart de l’axe Grenoble-Valence, cette petite communauté aurait pu rester anonyme et accepter de devenir, comme beaucoup, un village-dortoir. Le Maire et son équipe, fortement épaulée par le CAUE, le Parc Naturel Régional du Vercors (PNRV) et d’autres partenaires, ont choisi de relever le défi audacieux de refuser la fatalité et de créer une centralité qui redonne vie au village. La présence de nombreuses personnalités au niveau départemental, régional et même national, venues témoigner à l’occasion de l’anniversaire des 10 ans de l’EcoQuartier, le 22 septembre 2018, atteste de la force de cette démonstration empreinte de modestie et d’humanité.

En avant-première des festivités, une visite a été organisée. Le vendredi matin, ce sont les élèves de CM2, citoyens de demain, qui ont ouvert les rencontres. Ils bénéficient d’une école exemplaire réalisée avec les bois de la forêt communale et ne s’étonnent pas de ces caractéristiques environnementales : ils n’ont connu que ce village !

La reconstitution photographique de l’évolution du village depuis 20 ans, par le CAUE, leur permet de mieux appréhender mieux les évolutions radicales du village qui, pour eux, « a toujours été comme ça ». Aujourd’hui la « greffe » a si bien pris que les enfants ou les nouveaux habitants ne s’étonnent pas d’un coeur de village animé ; pourtant l’emplacement de la place et son commerce multiservice n’étaient, avant 2008, qu’une plateforme goudronnée soumise aux divagations de la rivière.

Derrière cette apparente évidence se cache une démarche de longue haleine où la volonté politique a été relayée par une méthode de travail rigoureuse analysant les atouts et contraintes du site. Les équipes de maîtrise d’oeuvre, sélectionnées à partir de critères ambitieux, ont su proposer des projets originaux, inédits, qui, aujourd’hui, sont plébiscités.

Après la visite et un goûter aux couleurs locales offert par le Parc Naturel Régional du Vercors (PNRV), les élèves ont, tour à tour, présenté leur regard et leur avis sur l’EcoQuartier par le biais d’une exposition de photos, annotées de leurs commentaires. Les panneaux ont pu être présentés plus largement au public par un affichage sur la place du village, la journée du samedi. L’enseignante, Mélodie Caine, déjà présente en 2008 lors de la naissance de l’EcoQuartier, entend bien poursuivre sur l’année un projet interdisciplinaire sur le village sous l’angle historique et prospectif (interview de Mélodie Caine en 2008 : https://www.youtube.com/watch?v=bxzXRBS4QgI&feature=youtu.be)

L’après-midi du vendredi a été consacré à un « Rendez-vous sur place », nouvelle formule, proposée par le CAUE, pour favoriser l’échange entre professionnels, élus et usagers autour de la visite d’une opération. La présence des instigateurs du projet, architecte et paysagiste, a permis de replacer les attentes et les enjeux dans leur contexte de l’époque : 10 ans après, quelles étaient les premières intentions et ambitions ? Les objectifs sont-ils atteints ? Comment ferait-on aujourd’hui « si c’était à refaire » ? Une visite des opérations balisée de photos « avant / après » a permis de mesurer le chemin parcouru.

Le samedi était consacrée aux échanges officiels mais également à de nombreuses animations villageoises. Dès 9 h, le marché de producteurs locaux est installé. Quelques notes de jazz, à l’ombre d’un séchoir reconverti en kiosque à musique, donnent le ton ! La Rivière offre une journée de fête à ses habitants. Les organisateurs, issus des associations de la commune, s’affairent, reconnaissables à leur t-shirt et casquette bleue. Tout est réglé dans les moindres détails pour offrir à la population un retour d’expérience autour d’une rencontre festive.

Les discours ont rappelé, tour à tour, l’indispensable partenariat, associé à chaque échelle du territoire, avec « pas moins de 22 lignes de subventions sollicitées » rappelle Monsieur André Vallini, alors Conseiller Général du canton, ainsi que les points saillants des étapes du projet jusqu’à la pose « du premier bois » en octobre 2017.

Le Maire confie au CAUE, partenaire de la démarche depuis 20 ans et à l’architecte Yves Perret, le soin d’introduire les discours en rappelant les caractéristiques du processus de projet. Celui-ci insiste en particulier sur le pari tenu de l’aventure humaine que constitue un chantier, en rendant hommage, pour exemple, à tous les corps de métier de la filière bois, du bucheron au menuisier.

Monsieur le Maire évoque à son tour la démarche de longue haleine et remercie les équipes municipales et ses nombreux partenaires sans qui rien n’aurait été possible.

Les élus se succèdent : M. André Vallini, ancien Conseiller Général et Président du Conseil Général de l’Isère, ancien Ministre ; Mme Nicole Di Maria, Vice-Présidente de la Communauté de Communes Saint-Marcellin-Vercors Isère Communauté ; M. Jacques Adenot, Président du PNRV ; M. Christian Coigné, Président du CAUE et Vice-Président du Conseil Départemental de l’Isère ; M. Lionel BEFFRE, Préfet de l’Isère. Tous reconnaissent l’étonnante clairvoyance et la détermination hors norme de Robert Alleyron-Biron et de ses équipes.

Au-delà des réalisations de très grande qualité, c’est avant tout la diversité des services et le succès de la vitalité retrouvée qui marquent les esprits. Le bon sens et la volonté de « bien faire les choses » dans une petite commune du XXIe siècle qui se donne les moyens de mobiliser de la matière grise et des talents pour réinventer de nouvelles manières de construire et aménager avec les matériaux du territoire en cherchant à retrouver l’esprit des lieux et une véritable qualité de vie.

Pour en savoir plus :

VercorsTV : https://www.vercors-tv.com/La-Riviere-fete-son-EcoQuartier_v1208.html par Geneviève Rouillon

Opération exemplaire :
« Un nouveau cœur pour La Rivière » : https://www.caue-isere.org/operations-exemplaires/le-centre-village-la-riviere/
« Quand la forêt communale fait école » : https://www.caue-isere.org/wp-content/medias/2014/04/A_Equipement_public-Enseignement-La_Riviere-Nouvelle_ecole-Rigassi.pdf

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Photos Avant / Après :

Ce diaporama nécessite JavaScript.