Assemblée Générale du CAUE de l’Isère : « Réinventons demain »

 

Le 13 juin 2018, le CAUE de l’Isère a tenu son Assemblée Générale dans les locaux de La Plateforme. Plus de 120 personnes étaient présentes. La séance a été ouverte par Christian Coigné, Président, qui a présenté les rapports moral d’activité 2017. C’est pour le CAUE une année de repositionnement sur ses 5 axes stratégiques inscrits pour les trois prochaines années, couvrant les différentes thématiques et missions du CAUE avec comme action prioritaire la redynamisation des centres bourgs.

 

« Réinventons demain » était le thème choisi cette année : Ainsi le CAUE et ses partenaires relèvent le défi des Centres-Bourgs !

L’Assemblée a été marquée par la présence de Philippe Madec, (Architecte-Urbaniste-Enseignant) qui a animé une conférence-débat : « Le temps presse et autres bonnes nouvelles ».

Après un constat plutôt alarmant et partagé par la communauté scientifique sur les évolutions constatées liées au changement climatique et les questions géopolitiques que cela soulève, Philippe Madec a apporté une note d’espoir en faisant partager des expériences innovantes, variées et internationales confirmant que les générations futures du XXIème siècle œuvrent déjà pour l’avenir de la planète.

Bon nombre d’exemples témoignent d’une approche locale, s’imprégnant des lieux, des matériaux, des usages, des conditions climatiques comme base pour un projet sobre et adapté aux enjeux.

L’Assemblée Générale s’est poursuivie par le témoignage de trois communes iséroises : Cognin-Les-Gorges, Veyssilieu et Barraux, toutes ayant mis en œuvre un projet sur-mesure, avec l’accompagnement du CAUE.

Que se soit pour la requalification des espaces publics, la restructuration d’un équipement public ou la rénovation d’un centre-bourg, chacune de ces communes s’inscrit dans une démarche d’économie de moyen, d’adaptabilité et de multiplicité des usages redonnant vie au cœur de village.

Pour Cognin-les-Gorges, le réaménagement des espaces publics a redonné une place aux piétons permettant également l’appropriation de l’espace public à l’interface de l’espace privé, par des plantations notamment. La finesse de la conception et de la mise en œuvre, par un choix de matériaux locaux et faisant écho au patrimoine local, est la clé de réussite de ce projet.

Pour Veyssilieu, après un projet d’école avorté à l’extérieur du village (zone inondable), la réflexion s’est tournée naturellement sur le cœur de bourg (espace et bâtiment communaux) en interrogeant les équipements en place (école, cantine, garderie, logements, cour, jardin) et le café-restaurant. La stratégie finalement retenue a permis la réutilisation de l’ensemble des enveloppes bâties existantes en déplaçant l’école dans le bâtiment où se trouvait le café-restaurant, en libérant la cour pour qu’elle devienne la place du village et en déplaçant le café-restaurant dans l’ancienne école.

Pour Barraux, les élus ont lancé le projet « Cœur de village » qui a pour objectif de requalifier plusieurs équipements communaux nécessitant des mises aux normes et la création d’une place du village. Après un travail programmatique doté d’une phase de concertation avec les différents usagers, cette réflexion globale a permis, suite à un concours, la construction d’un pôle d’équipements. Ce pôle comprend la réhabilitation et l’extension de l’école élémentaire, la construction de la bibliothèque, de l’espace Jeunes et d’une halle ainsi que l’aménagement des espaces publics et de voirie.

Élément central et fédérateur du projet, la nouvelle « place du village » sera le lien d’articulation à l’échelle communale et accueillera les festivités et évènements du village.

L’Assemblée Générale s’est clôturée par une visite commentée par Philippe Madec de l’exposition « Réenchanter le monde – Architecture, Ville, Transitions » présentée à La Plateforme, conçue et réalisée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.

Télécharger le rapport d’activités…

Lien vers la présentation des 3 communes…

Ce diaporama nécessite JavaScript.