Visites urbaines pour les élus grenoblois : Analyser les réalisations urbaines pour construire une méthode adaptée aux enjeux

Deux visites urbaines, co-organisées par les services de la ville et le CAUE de l’Isère, à destination des élus, se sont déroulées en novembre 2014. Elles portaient sur les quartiers Bajatière et Berriat, représentatifs de quartiers mixtes et diffus « en renouvellement ».

 

 

 

 

Leurs objectifs :

- parcourir la ville ensemble pour échanger sur les enjeux, les méthodes, les résultats,

- établir un bilan partagé des effets du PLU de 2005 et évaluer les effets de la modification de 2014,

- préciser les orientations et les méthodes à mettre en œuvre.

Un carnet de route, élaboré par le CAUE et comportant des détails sur les caractéristiques des opérations et leur adéquation avec le PLU, a servi de support aux visites.

Au programme, une dizaine d’opérations, abordant plusieurs thèmes : « identité des quartiers », « rapport à l’espace public », « place du végétal dans la ville », « qualité architecturale et urbaine », « processus d’élaboration d’un projet », ….

Les échanges ont été denses et riches entre élus, techniciens et habitants rencontrés lors du parcours, en voici quelques extraits :

« Les contraintes stimulent la créativité »

« les murets font partie de l’identité du quartier »

«  la venelle est un lieu de rencontre, les espaces ouverts sont aussi des lieux de convivialités »

« les grands espaces plantés assure le lien interquartier qui génère des ambiances apaisées »

« le rez-de-chaussée est un peu monotone, pas de fenêtres ni de végétation, le rapport à la rue est pauvre ! »

« - il faudrait donner un coup de peinture sur le bois

ou :

- C’est le vieillissement naturel, il change d’aspect et prend une couleur grise. »

«  La vie est revenue dans cet îlot grâce à l’intelligence collective d’un groupe d’habitants intergénérationnel, inscrit dans un processus d’habitat participatif »

 

L’expérience de ces visites a apporté un éclairage sur la concrétisation du PLU, c’est à dire le passage de la règle à la réalité construite. Il en découle une nécessité de s’intéresser au processus et d’échanger en amont avec tous les acteurs de la ville.

L’ensemble de ces discussions in situ a permis d’ouvrir concrètement le débat sur la ville déjà constituée et son évolution.

Suite à la restitution en Groupe de travail Ville Durable, en décembre, les élus ont manifesté le désir de renouveler cette expérience.

Ce diaporama nécessite JavaScript.