Espace public – Rencontres de terrain pour construire ensemble un guide capable de révéler les identités métropolitaines

La Métropole grenobloise a désormais compétence en matière de voirie et d’espaces publics. C’est autour des savoir-faire de la Métropole et du SMTC pour le pilotage des projets, de l’AURG pour ses compétences en planification urbaine et du CAUE pour son expérience en matière d’espace public « sur mesure », que le groupe technique a conçu des visites sur site, destinées à rencontrer les acteurs des projets, écouter les retours d’expériences des élus et construire ensemble une méthode de travail pour l’avenir.

L’objectif → Faire émerger une culture commune autour de l’aménagement et des usages des espaces publics.

Le programme → Des visites de sites, destinées aux élus et techniciens, accueillis par leurs collègues qui présentent leurs réalisations et questionnements, suivies d’un temps d’échange en salle pour capitaliser les enseignements et les conditions de réussite de ces opérations.

Au total, six rencontres in situ dans des contextes contrastés de la Métropole grenobloise sont programmées.

La première rencontre du 28 septembre dernier a connu un véritable succès : elle a réuni 46 participants, dont 19 élus sur trois sites : les abords de la mairie à Champagnier, la zone de rencontre à Champ-sur-Drac et les espaces publics de la ZAC Centre 2 à Echirolles.

Le carnet de route de la visite distribué aux participants, réalisé par le CAUE de l’Isère et ses partenaires en partenariat avec Grenoble-Alpes Métropole et l’AURG précise la situation, les acteurs, les caractéristiques du projet, les éléments de programme et premiers enseignements et propose des pistes de réflexions ouvertes.

Ce premier groupe de travail a permis aux élus et techniciens de se questionner sur les éléments déclencheurs d’un projet d’aménagement, la polyvalence des lieux et l’adaptation du lieu aux usages, le partage de l’espace, la végétalisation, etc.

De retour en salle, Sonia Lavadinho (*), anthropologue urbaine et chercheur sur des questions de mobilité durable, a interpellé le groupe sur la place du piéton dans la ville. Puis a suivi un temps de travail en atelier, pendant lequel les élus ont fait part de leurs remarques et avis sur les sites visités et ont esquissé des enjeux à traiter dans le guide à l’aide d’une grille de lecture proposée par le CAUE (**) de l’Isère, abordant l’analyse de l’espace public par 4 grands thèmes : le bon fonctionnement, le mieux être, le bien faire, le faire ensemble.

La découverte, pour beaucoup, de contextes nouveaux et de méthodes de travail différentes a permis d’enrichir les échanges, d’esquisser les premiers enjeux et volontés politiques pour parvenir, in fine, à définir ensemble les grandes orientations du guide qui se construit pas à pas.

Le deuxième groupe de travail se réunit le 5 novembre sur la commune de Saint-Egrève…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(*) Anthropologue urbaine, fondatrice de bfluid  (Suisse)

Sonia Lavadinho, spécialisée en anthropologie urbaine, sociologie et proxémie, a fait des recherches pendant plusieurs années, à l’Institut Fédéral de Technologie de Lausanne (en Suisse) et à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (en France), sur des questions de mobilités durables.

(**) Extrait du guide CAUE « Réenchanter l’Espace Public »