En quelques années seulement, le bois, longtemps relégué aux constructions campagnardes ou montagnardes, s’est imposé en ville dans nos espaces privés mais aussi dans nos paysages urbains contemporains.

Cette table ronde, dans le cadre de la Biennale de Grenoble « Villes en Transition », vise à ouvrir le débat sur les raisons de cet engouement sociétal pour le bois, tenter d’identifier ses actions mais aussi ses limites, si elles existent, pour que le bois ait durablement droit de cité dans la métropole du XXIe siècle.

Le 10 mars de 16 heures à 18 heures.

Interventions plurielles sur la construction bois comme désir d’habiter et comme atout de notre territoire, avec les témoignages de :

- Pierre Kermen, Directeur général d’Innovia, SEM d’aménagement de la Ville de Grenoble : recomposition et fabrication de nouveaux quartiers en lien avec les enjeux des impacts de la construction, de l’énergie, des îlots de chaleur.

- Véronique Klimine, Architecte, Présidente de l’ENSAG et Trésorière de l’Association ADIVBois, Association pour le Développement des Immeubles à Vivre en Bois : parmi les pionnières de l’architecture bois en Isère, cette architecte a beaucoup développé la construction bois.

- Michelle Soma, habitante d’une maison bois BBC à St Martin d’Uriage : une habitante passionnée par le bois témoigne de son désir d’habiter une maison bois.

- Pierre Payrard, Directeur du Patrimoine chez Actis : Actis va construire la première tour en bois de la Ville de Grenoble, un R+8 de logements sociaux dans la ZAC Flaubert.