Rencontres i 2011  Fiction radiophonique : Embouteillage

Dans le cadre des Rencontres-i, Biennale arts-sciences, KompleXKapharnaüM propose Embouteillage : une fiction radiophonique en 8 épisodes de bord de route qui investit un bouchon quotidien aux abords de Grenoble.

Montage de la matinale du matin même ainsi que les planches de la bande dessinée, au rythme où elles sont installées le long de la route entre Tencin et Brignoud dans la Vallée du Grésivaudan.

« La A 747 c’était le fleuron de l’industrie routière. 6 voies de circulation en sens unique, une ligne droite à perte de vue, la solution de l’exactitude pour répondre au stress des automobilistes pressés. Las. Depuis ce jour funeste du mercredi 28 septembre 2011, le rêve s’est évaporé dans une fumée acre d’essence et de particules.

823Km de bouchons sur la A 747. Deux jours de chaleurs, deux nuits de froid à attendre, attendre que quelque chose se passe… Perchés sur les ondes de radio Grésivaudan, Asphalte et Gryssly, couvrent cet événement sans précédent. »
A partir du 28 septembre, suivez le quotidien de l’Embouteillage…

Visualiser le teaser….

Chapitre 1 :

Où comment une autoroute sature, provoque un embouteillage invraisemblable, provoque l’intérêt d’une radio, le mécontentement ou le désarroi des automobilistes et des ministres du gouvernement.

Chapitre 2 :

La A 747 est bloquée depuis deux jours.
Les raisons restent inconnues, il y a 900 km d’embouteillage.
Ce deuxième jour, les problèmes d’alimentation commencent à se poser. Certains n’ont plus d’eau, d’autres plus de pépitos…
Pierre Pilate, l’automobiliste qui avait téléphoné la veille à la matinale, fait le tour du km 325 et devant les difficultés s’entreprend rassembleur des embouteillés malgré sa timidité.
C’est ainsi que sa vieille R 21 devient magasin général…

Chapitre 3 :

Au 3e jour de l’embouteillage, Pierre Pilate et ses comparses du km 325,
tentent une sortie (à pied évidemment ) pour aller chercher de l’aide.
Ailleurs deux détectives privés mènent l’enquête, cuisinent des élus, des promoteurs immobiliers
pour connaitre le responsable de la poussée hallucinée de maisonnées avec jardinets dans la région…..
ce qui pourrait être une des causes de l’embouteillage.
A qui profite le crime ?

Chapitre 4 :

Où cela fait déjà quatre mois qu’ils sont bloqués là comme le temps passe vite, où la forêt du Grésivaudan pourrait bien sauver tout le monde,
où Pierre Pilate, un embouteillé assidu de l’émission, nous en apprend une bien bonne, où enfin nous sommes sortis émus, oui émus de cette matinale.

Chapitre 5 :

Où après 7 mois passés là,
l’apparition d’un drôle de personnage va définitivement débloquer la situation,
les automobilistes se nomment désormais les habitants de la A 747,
la question de repartir un jour ne se pose plus..

Chapitre 6 :

Où tout pousse sur la ZA 747, la Zone Autonome 747 :
les enfants, les tomates, les courgettes …
Où Gryzli et Asphalte les deux animateurs de la matinale décident …

Chapitre 7 :
Ce matin, 7h, il fait encore un peu sombre. Pierre Pilatte est là en chair et en os,
le long de la déviation DC 10 A, qui conduit à Grenoble,
celle ponctuée de panneaux 4×3 sur lesquels les dessins racontent que Pierre cherche Clio,
qu’elle est repartie malgré elle, mais qu’il fallait bien démarrer ,
puisque derrière ça se bousculait, klaxonnait, qu’il fallait bien reprendre la route puisque la A 747 de nouveau, était fluide.
Pierre Pilatte est là en chair et en os.

10 000 véhicules / jour sur la déviation qui a accueilli les panneaux :un public impressionnant mais silencieux.
On ne va pas se payer un sondage médiamétrie, alors nous retournons faire du stop sur la déviation, comme dans la genèse de cette histoire.
Et puis bêtement dans la voiture, demander : « hum, c’est quoi ces panneaux ? »
« C’est une histoire, des types bloqués dans un embouteillage »
« c’est une blague, j’ai cru que c’était vrai c’est mes collègues au boulot qui m’ont dit que j’étais naïf »
« j’ai écouté quelques épisodes »,
« j’ai écouté un épisode »
« j’ai écouté 5mn, et puis ça m’a saoulé mais les dessins sont beaux »
« en tout cas, les dessins sont beaux ».
C’était une agréable surprise : à des degrés très divers, notre fiction est parvenue à s’immiscer
dans cette bulle ultra privée qu’est l’intérieur d’une voiture le matin.
Cet intérieur où habituellement une personne seule écoute en silence le bavardage de la radio qui lui parle, le bavardage des 4×3 de bord de route qui lui adressent quelques messages de bonne humeur consumériste.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour visualiser les planches….

kk-end