Rencontre « Paysage à pied d’œuvre » aux Jardins de la Baume à Seyssins  : « Jardiner… l’architecture pour mieux habiter la pente… »

Le CAUE de l’Isère organise depuis 2011 les rencontres interprofessionnelles-retours d’expériences « Paysage à pied d’œuvre », sur les thématiques du paysage et de l’espace public, pour partager et enrichir la culture de projet au sein de la chaîne des acteurs du paysage.

C’est à Seyssins, le 18 mai dernier, aux Jardins de la Baume, en présence du Maire et des élus, d’habitants, des services techniques et de l’équipe de maîtrise d’œuvre, qu’une quarantaine de professionnels du paysage ont répondu présent à l’invitation du CAUE de l’Isère.

 

A Seyssins, sur le site des Jardins de la Baume, le paysage prend toute sa dimension et l’on comprend, au regard de la participation des professionnels du paysage à cette rencontre « Paysage à pied d’œuvre », tout l’intérêt d’une visite commentée par les élus, les équipes projet et les habitants !

L’histoire du projet n’est pas banale, plutôt même inédite, tout comme le résultat ! Ici se trouvaient les jardins familiaux, déplacés en 2011 avec la venue du tram C. La commune a saisi l’opportunité de réaménager la frange verte en réintégrant les jardins et a crée, au bout de la station de tram, des logements sociaux et accession sur un site en pente et en belvédère sur l’agglomération.

C’est bien la prise en compte du paysage qui a dicté les grandes et les petites lignes du projet grâce à la présence d’un paysagiste au sein de l’équipe de maîtrise d’œuvre au côté des architectes. Les résultats sont probants :

→ Insertion optimale de l’habitat groupé, décliné dans la pente, avec un jardin par logement ;

→ Préservation de vues sur le paysage pour chaque logement ;

→ Gestion rationnelle de l’eau pluviale pour l’arrosage des jardins ;

→ Intégration optimale des stationnements (parkings extérieurs intégrés dans la frange verte et garages souterrain… invisibles !).

 

C’est aussi la qualité du portage politique de la commune en dialogue avec le bailleur social, de la concertation avec les futurs habitants, c’est enfin une équipe de maîtrise d’œuvre, paysagiste et architecte, qui a su proposer un projet sur mesure qui répond habilement aux aspirations de logements en lien avec la nature, au vivre ensemble en invitant le paysage et le jardin en trait d’union.

Le paysage a permis de donner plus d’intentions, de richesse et de qualité au projet. Le motif d’habitat autour du jardin et du potager à tous les étages constitue une offre singulière et bien plus attractive qu’un logement conventionnel. Chaque ensemble se décline par un groupement de logements superposés avec des caractéristiques proches de l’habitat individuel sans en subir les contraintes :

→ accès individualisé aux logements,

→ espaces extérieurs privatifs pour chaque logement,

→ espaces extérieurs communs (accès et terrasses hautes).

En bref, une opération exemplaire, remarquablement adaptée à son site et qui valorise tous les atouts de la pente en faisant la démonstration qu’un habitat groupé peut rimer avec densité mais également avec intimité et qualité.

Retrouvez le descriptif de l’opération dans les opérations exemplaires…   

Ce diaporama nécessite JavaScript.