Quand ACTIS, bailleur social, évalue ses opérations…

ACTIS met en place une visite d’évaluation afin de poser un constat objectif sur une opération réalisée 2 ans auparavant. Cette visite, basée sur l’échange, regroupe différents pôles techniques du bailleur social afin d’avoir un regard critique sur toute la durée de l’opération, du stade de projet, à la réception et jusqu’à son usage. Pour cette nouvelle visite, ACTIS avait convié différents partenaires et acteurs de l’aménagement dont la mairie de Saint Martin d’Hères, le CAUE de l’Isère ainsi que l’agence d’architecture MUR MUR qui a réalisé l’opération. Les thèmes abordés sont divers : l’usage, l’intégration, la fonctionnalité, l’adaptabilité PMR.

Pour chacune de ses opérations, ACTIS met en place une visite d’évaluation afin de poser un constat objectif sur une opération réalisée 2 ans auparavant. Cette rencontre autour de la résidence « Les Pierres du Ciel », située à Saint Martin d’Hères, a eu lieu le 22 mai 2015.

Cette visite basée sur l’échange, regroupe différents pôles techniques du bailleur social afin d’avoir un regard critique sur toute la durée de l’opération, du stade de projet, à la réception et jusqu’à son usage. Mais pour que cette analyse soit complète et pas seulement une « auto-critique », ACTIS avait convié un certain nombre d’acteurs dont la mairie de Saint Martin d’Hères (représentée par le directeur de l’aménagement et le responsable du service Aménagement) et le CAUE de l’Isère. L’agence d’architecture MUR MUR (Véronique BERANGER et Pierre GERBIER) qui a réalisé l’opération était également présente à cette rencontre.

Madame Messaouda BENALOU, agent d’immeuble, sera notre guide. Cette personne est l’interface entre le bailleur social et les habitants, ses remarques sont un atout pour porter un regard lucide et global.

Lors de la visite, Caroline YVETTOT, chargée d’opération ACTIS, était en charge de relever toutes les anomalies du bâtiment et ses abords extérieurs. Cette démarche permet de comprendre le fonctionnement technique de l’immeuble.

Un bâtiment traversant bordé d’un parc, confié à l’équipe de maîtrise d’œuvre à l’issue d’un concours d’architecture.

Les architectes voulaient un espace de transition entre le domaine public et les halls d’entrée de l’immeuble : une bande verte, aménagée de cheminements piétons, facilite les déplacements des locataires autour du bâtiment. Ces chemins mènent au local vélo, au local poubelle ainsi qu’aux garages. Les usagers se sentent toujours dans leur «espace» mais à l’extérieur. Ouverte sur l’espace public, cette bande est attenante au trottoir.

Plusieurs accès mènent aux garages, depuis les halls d’entrée et le portail permettant l’accès aux véhicules. Ces passages sont traités de manière à créer une transparence. Notre regard est ainsi appelé par le parc qui se situe à l’arrière du bâtiment, côté sud.

La visite se poursuit dans un logement, une locataire du 5ème étage ouvre sa porte. Les remarques porteront pour une grande partie sur la taille des espaces. En effet, les normes de mise en accessibilité ont indéniablement eu pour conséquence la diminution des espaces de vie. Il est difficile pour un habitant d’admettre que son salon est bien trop petit par rapport aux toilettes (dimensionnés pour être accessible) ou encore à la chambre principale (dans un logement, au moins une chambre doit répondre aux normes d’accessibilité).

La pièce de vie se poursuit vers l’extérieur par un balcon confortable avec une particularité au niveau des garde-corps qui sont coulissants, avec deux hauteurs, ce qui permet au locataire de préserver son intimité.

La visite a permis à ACTIS de relever des points négatifs mais également positifs de son opération. Certains seront rectifiés, d’autres seront gardés en mémoire afin d’en tenir compte pour les prochaines opérations.

Cette visite, avec différents partenaires et acteurs de l’aménagement, est un apport aussi bien pour le bien-être des habitants que pour le bailleur.

Innover dans le logement passe par une volonté commune et une écoute entre la maitrise d’ouvrage, la maitrise d’œuvre et chaque acteur concerné.

Ce diaporama nécessite JavaScript.