Patrimoine XXème à l’épreuve du XXIème. Retour sur la Conférence-Débat de l’AG 2014 du CAUE qui a eu lieu le 10 novembre 2015

Jamais, dans l’histoire, un patrimoine récent n’a été interrogé, transformé ou démoli par ses contemporains comme celui du XXème siècle ! L’accélération de la construction et de la consommation territoriale au XXème siècle constitue sans aucun doute une clef d’explication de ce phénomène. Sommes-nous assurés d’être en capacité de faire preuve du discernement suffisant ou même de mettre en oeuvre des démarches de réflexion et de projets adaptés aux enjeux posés par l’évolution de notre patrimoine bâti ?

Conscients de ces enjeux, les CAUE de la région Rhône-Alpes , en association avec les partenaires du patrimoine, ont décidé d’interpeller la chaîne des acteurs sur les leviers et méthodes de leurs actions.

Dominique Amouroux, historien et critique d’architecture passionné par l’épopée architecturale du XXème siècle, consultant de cette opération régionale, est venu introduire et alimenter le débat de l’Assemblée Générale du CAUE

Un petit film vidéo rappelle les principaux éléments de méthode mis en place par l’observatoire conçu à l’échelle régionale et met en exergue quelques traits saillants des grands courants d’architecture qui ont fait la richesse et la diversité du XXème siècle.

Les débats qui ont eu lieu après la conférence ont, également, été filmés.

Son regard critique sur nombre de « rénovations destructrices » observées en région, parfois motivées par des intentions louables, interroge nos méthodes de travail.

Les évolutions d’usages cumulées aux adaptations rendues indispensables pour atteindre les objectifs performantiels de la transition énergétique environnementale et économique justifient une réelle remise en cause de nos approches.

Des démarches de projets plus lucides et ambitieuses doivent être engagées pour répondre aux différents paramètres de ces rénovations trop souvent abordées par les seuls critères techniques.

Loin de vouloir stigmatiser ces tentatives maladroites, Dominique Amouroux et le CAUE de l’Isère veulent changer notre regard et favoriser de réelles démarches de projet, seules capables d’assurer la qualité de notre cadre de vie futur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voir l’article « AG 2014 : Le patrimoine du XXe siècle à l’épreuve du XXe. Que faire aujourd’hui de l’architecture du XXe siècle ? »

Voir l’article : « Que fait-on de l’architecture du XXe siècle ? »