Objectif performance énergétique et… Qualité architecturale

Les organismes isérois de conseil architectural (CAUE) et de l’énergie (Alec et Ageden) poursuivent leurs échanges inter-équipes pour ajuster leurs conseils au plus près des enjeux complexes de la rénovation du parc de logements existant, responsable de près de 50 % des émissions de gaz à effet de serre.

Plus de 40 professionnels, organisés en petits groupes, se sont mobilisés début septembre 2017 pour participer à un atelier technique, à partir de visites d’opérations de maisons individuelles et de copropriétés situées dans l’agglomération grenobloise.

Les bâtiments, préalablement repérés et décrits par les organisateurs de la formation, présentaient des caractéristiques architecturales et énergétiques représentatives de notre patrimoine du XXème siècle, particulièrement concerné par l’urgence de sa rénovation.

Constructions traditionnelles en pierre calcaire, en moellons de mâchefer, en aggloméré de ciment ou en béton banché… Le panel couvrant des typologies et des époques variées a très vite permis d’engager des échanges passionnés.

Une fois encore, la complémentarité des approches et des méthodes a mis en évidence l’intérêt d’échanger sur la nature des conseils.

Bien que les démarches des architectes et des conseillers en énergie présentent de réelles parentés (écoute des attentes et projets des habitants, diagnostics techniques puis recommandations), les différents métiers n’aboutissent pas toujours aux mêmes orientations.

Loin des réponses généralisant l’isolation thermique par l’extérieur (ITE)*, l’observation des caractéristiques architecturales et l’analyse des usages ont permis d’identifier des éléments singuliers de certains bâtiments qui auraient pu échapper à un regard trop rapide ou insuffisamment averti.

Les scénarios se sont multipliés pour rechercher les réponses les plus justes conciliant performance et patrimoine. La qualité de l’écoute entre professionnels, curieux de mieux comprendre la logique de leurs partenaires, a permis d’ébranler les quelques certitudes et de construire un conseil adapté à chaque situation.

A l’heure où les plateformes de rénovation énergétique, les plans Air-Climat se multiplient en Isère animés par les EPCI, mobilisant des moyens considérables ; les organismes mesurent l’enjeu d’un conseil amont argumenté et convaincant incitant les propriétaires à engager des projets.

Il est à noter que les partenaires et collectivités recommandent fortement ou conditionnent l’obtention des aides au recours à des équipes de maîtrise d’œuvre afin de mettre en place et accompagner des rénovations de qualité. Par ailleurs, pour des raisons économiques et organisationnelles, les conseils en binôme (architecte et conseiller énergie), longtemps menés avec succès sur certaines communes de la Métropole, sont de plus en plus difficiles à maintenir.

Ce type d’atelier, animé le temps d’un après-midi, permet aux conseillers de mieux se connaître, de monter en compétences et de renforcer leur « réflexe réseau » en incitant les candidats à la rénovation à rencontrer, en préalable à toute décision, architectes et ingénieurs dont les conseils sont gratuits.

N’hésitez pas à nous consulter.

* Cf. : feuilleton « Une brève histoire de l’isolation » – revue « d’A » – septembre 2016 à septembre 2017. Disponible sur simple demande.

Ce diaporama nécessite JavaScript.