« Objectif local » : Une invitation nouvelle pour ressourcer nos projets

« Objectif local : Ressource bois et systèmes constructifs » est la dernière née de la collection  »Au fil du bois », initiée par le CAUE de l’Isère et Créabois Isère il y a 10 ans.

Après « l’Energie grise en question » qui a favorisé une vaste prise de conscience de l’intérêt de se préoccuper désormais du cycle de vie de nos constructions, « Objectif local » propose de faire le point sur nos capacités à réaliser des bâtiments performants en mobilisant prioritairement les ressources et savoir-faire locaux.

Pour mener à bien ce travail d’analyse à l’échelle régionale plus adaptée à ces enjeux, le réseau des CAUE, rassemblés en Union Régionale, les interprofessions du bois (Fibra – Fédération Forêt Bois Rhône-Alpes) et le CNDB (Comité National pour le Développement du Bois) se sont associés pour la recherche de réalisations performantes ainsi que pour le comité de pilotage de l’opération.

A l’heure où les ressources fossiles se raréfient, les impacts sociaux de l’exploitation de main-d’œuvre bon marché se cumulent aux pollutions industrielles et aux effets exponentiels des transports sur notre environnement, le bon sens nous incite à nous réintéresser aux potentiels de nos ressources locales.

Le matériau bois, naturellement renouvelable et particulièrement abondant en Région Rhône-Alpes (2ème région forestière de France), en partie éclipsé par la nouveauté de l’acier et du béton armé, au XIXème et XXème siècle fait l’objet, depuis quelques décennies, d’un engouement considérable.

Ce matériau, au bilan énergétique positif lorsqu’il est local, bénéficie des avancées technologiques et de savoir-faire spécifiques qui le hissent au rang de matériau central de la construction du XXIème siècle. Matériau naturel, complexe et vivant, il répond, à l’évidence, à nombre des critères qu’il nous faut dorénavant prendre en compte pour atteindre les hautes performances constructibles, qu’elles soient architecturales, techniques ou environnementales.

Naturellement doué pour s’assembler avec d’autres matériaux aux performances complémentaires, tels que le béton ou l’acier, le bois, qui se met en œuvre dans une « technologie sèche », est le matériau privilégié de la préfabrication, alliant haute performance environnementale et précision constructive.

Ces qualités résultent de recherches permanentes des professionnels de toute la chaîne de la filière bois, mais également des concepteurs, des bureaux d’études et des chercheurs qui découvrent chaque jour les potentiels prometteurs de la cellulose.

Les réalisations exemplaires se multiplient. Elles traduisent une nouvelle approche de la construction dans son rapport à l’environnement, mais sont également l’aboutissement d’un travail d’équipe qui partage la même exigence et culture de la qualité.

Pour que cette « culture architecturale et constructive bois » se renforce et optimise son efficacité, nous avons souhaité présenter et analyser 11 réalisations Rhônalpines, sur des programmes variés remarquables par leur intelligence constructive.

Loin de les considérer comme des modèles, elles méritent d’être analysées jusqu’aux détails de leurs systèmes constructifs, mobilisant avec simplicité des ressources disponibles dans notre environnement régional.

« L’indice de proximité » imaginé par notre équipe permet d’évaluer les distances parcourues par les matériaux avant leur mise en œuvre sur le chantier.

Nous souhaitons que cette initiative permette de conforter notre culture commune et nos savoir-faire locaux et de stimuler encore la qualité de nos réalisations.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’exposition est accessible sur le site du CAUE et peut être empruntée sur demande, selon modalités, en fonction de sa disponibilité.

Voir plus de précisions sur l’exposition…