Miribel-Lanchâtre, naissance d’un village d’activités

Miribel-Lanchâtre, c’est l’histoire vraie d’une commune qui a refusé de se plier aux préceptes d’une urbanisation standardisée qui s’impose trop souvent comme une fatalité, et qui s’est battue pour se dessiner un avenir ouvert et maîtrisé.

Pour répondre à une demande de logements tout en refusant l’idée de village-dortoir, la municipalité réalise une urbanisation sur un principe de mixité, associant habitat et activités autour d’un espace public.
Avec quelques années d’avance, toutes les étapes de la démarche préfigurent les nouvelles dispositions d’une certaine loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU).
 
Le CAUE a réalisé un film retraçant l’aventure du lotissement de Miribel 
 
 
 
 

Visionner la vidéo « Domicile-travail : 30 secondes »