Mettre en réseau et faire dialoguer et travailler de concert l’ensemble des acteurs

Ceux qui pensent la ville (chercheurs, universitaires, enseignants…), ceux qui la conçoivent (urbanistes, architectes, paysagistes…), ceux qui la construisent (acteurs politiques, aménageurs, promoteurs, constructeurs…) et ceux qui la vivent (citoyens, acteurs socio-économiques…) sont présents dans le Conseil d’administration du CAUE et participent à sa gouvernance, pour impliquer et faire travailler ensemble dans la même chaine de valeurs l’ensemble des acteurs de chaque projet.
La fragmentation de plus en plus fréquente du système décisionnaire et la généralisation des phénomènes d’opposition le poussent par ailleurs à re-questionner les processus de production des politiques et des projets publics, privilégiant
la médiation et les processus d’ajustement en amont de l’intervention publique.

CONCRETEMENT

Des voyages aux salons, le CAUE incubateur d’innovations
Les voyages pédagogiques organisés par le CAUE au Vorarlberg en Autriche (à 8 reprises), à Fribourg, à Hanovre, à Munich et plus récemment à Tübingen en Allemagne, sont à l’origine de prises de conscience partagées par les acteurs, élus, techniciens ou professionnels qui y ont participé, et ont déclenché de nombreuses opérations comme les assises nationales de la construction passive, la biennale de l’habitat durable de Grenoble, le salon européen du bois, les assises nationales de l’énergie grise, les opérations « Patrimoine et projet » dans les Parcs du Vercors et de la Chartreuse, sans parler de la radicalisation éco-environnementale d’opérations comme la Caserne De Bonne… En prélude aux prochaines « Rencontres nationales de l’habitat participatif de Grenoble », le CAUE vient d’animer un séjour d’étude à Tübingen (Allemagne), ville pionnière dans ce domaine.
Les graines sont semées, des opérations pionnières se préparent déjà en Isère…

Avec la Métro, des solutions pour le logement abordable
Paradoxe : Comment répondre aux attentes d’une population qui a besoin de surfaces de plus en plus importantes pour se loger, alors même que ses moyens sont de plus en plus limités… Constat : les contraintes administratives et règlementaires entravent de plus en plus le processus de fabrication des logements, au risque de générer une discrimination sociale, spatiale et territoriale. A la demande de la Métro, le CAUE réunit et anime un panel d’acteurs : architectes, promoteurs privés et publics, entreprises, élus, techniciens des territoires, pour procéder collectivement à des lectures critiques d’opérations existantes, avant de faire l’inventaire des potentiels des territoires en terme de ressources : bois, terre, béton… et des attentes réelles (plutôt que des présupposés statistiques) de ses habitants. Les dysfonctionnements sont identifiés, des protocoles d’interventions innovants peuvent être imaginés et bientôt expérimentés.