L’Isère invitée à témoigner au grand rendez-vous international du forum bois construction à Lyon

Invité à témoigner de la dynamique de développement des réalisations iséroises performantes de ces dernières années, le CAUE et ses partenaires institutionnels départementaux, métropolitains et grenoblois ont présenté, preuves à l’appui, leurs démarches et opérations les plus emblématiques devant un auditoire international.

A la veille de cette présentation, CREABOIS et le CAUE ont organisé et commenté une visite de quelques réalisations remarquables iséroises qui ont été plébiscitées par les nombreux spécialistes en congrès (programme en ligne)

En moins de 15 ans, les acteurs de la filière bois iséroise se sont mobilisés pour relever les challenges de la construction à haute performance environnementale et énergétique.

L’originalité de la démarche et ses résultats spectaculaires sont le fruit d’une démarche partenariale originale construite dans la durée.

Au départ, un paradoxe : le département de l’Isère est le plus forestier de la région, mais également le berceau historique du ciment, avec une faible présence du bois dans son patrimoine et sa tradition constructive…

Le CAUE est convaincu que le matériau bois constitue une ressource d’avenir capable d’interroger nos modes de conception et de construction devenus conventionnels et planétarisés.

A la fin des années 1980, un petit groupe de passionnés dont le CAUE de l’Isère s’organise et crée une interprofession : CREABOIS Isère.

Stimulée par les premières réalisations exemplaires, la filière s’organise grâce à un dialogue permanent. En quelques années, les conférences, visites d’opérations, prix, expositions, salons se succèdent, installant une nouvelle dynamique qui confirme les atouts du bois local pour des constructions performantes à coût égal…

Dès les années 2000, la découverte des avancées constructives du Vorarlberg (Autriche) mobilise l’ensemble des acteurs isérois. Le CAUE organise 8 voyages d’études associant systématiquement des équipes mixtes de projet : architectes, bureaux d’études, élus, charpentiers, forestiers, industriels, universitaires, promoteurs privés et sociaux, techniciens des collectivités…

Le choc culturel est total, les élus isérois décident de relever le défi : en quelques années, des programmes performants sont lancés, des chantiers-écoles s’organisent.

Les architectes et les bureaux d’études se forment, acquièrent une culture constructive spécifique, recherchent des écritures adaptées au bois et à chaque contexte.

Des entreprises s’engagent elles-aussi, se forment et se modernisent pour atteindre les performances attendues à tous les niveaux de la filière. La précision de la préfabrication entraine l’adaptation de tous les acteurs de la construction.

Les notions de performances énergétiques et d’impact environnemental sont de plus en plus présentes dans les échanges et réflexions. Le CAUE et CREABOIS lancent les premières Assises Nationales de la Construction Passive, puis celles de l’Energie Grise quelques années plus tard.

Les visites d’opérations de chantiers, associant les différents acteurs, se multiplient et permettent de stimuler les échanges, confronter les points de vues…

Le CAUE impulse de nombreuses innovations, convainc les collectivités de l’intérêt d’aller au-delà des obligations réglementaires pour relever les défis énergétiques et environnementaux de notre époque. Il participe à de nombreux jurys départementaux et régionaux, contribue à l’expérimentation de réalisations pionnières remarquées au plan national (premiers logements sociaux passifs, premiers éco-quartiers, démarches participatives, habitats groupés coopératifs …).

Le Conseil Général n’est pas en reste en menant à bien des programmes de collèges neufs ou rénovés ou des maisons de territoire à très haute performance énergétique et environnementale voire au standard passif.

Aujourd’hui, le bois est en passe de devenir le matériau incontournable de la construction dans bon nombre de programmes. Malgré le contexte économique difficile, des maîtres d’ouvrages publics et privés relèvent des défis pour répondre aux attentes des usagers en recherche de logements ou d’équipements à haute qualité environnementale. ACTIS premier bailleur social de l’agglomération grenobloise, vient d’initier un programme innovant d’un immeuble R+8 ossature bois et matériaux bio-sourcés au standard passif (projet présenté dans une prochaine New’s CAUE).

Notre ressource et nos savoir-faire locaux sont reconnus. La filière se développe, les métiers de la construction sont valorisés et des emplois non délocalisables sont créés.

Grâce à cette dynamique, le bois incarne désormais en Isère l’image de la modernité de constructions responsables et performantes.

Au programme également, de l’espace exposition du forum, en avant première, la toute dernière exposition initiée par le CAUE et CREABOIS avec l’appui de nos partenaires départementaux et régionaux, « OBJECTIF LOCAL dans la suite des expositions « AU FIL DU BOIS ». Elle présente et analyse à travers 11 opérations remarquables, la capacité des acteurs à réaliser, pour différents programmes et contextes, des constructions qui mettent en œuvre les matériaux de territoire avec des solutions contemporaines et des savoir-faire innovants. (exposition disponible sur demande et selon disponibilité).

Ce diaporama nécessite JavaScript.