« L’excellence sort du bois » :  Prix Départemental de la construction Bois

La qualité était au rendez-vous pour cette 16ème édition du prix, dans toutes les catégories, prouvant de manière magistrale que la construction bois est désormais synonyme en Isère de qualité architecturale, environnementale et technique, de maîtrise de coûts mais surtout de bonheur au quotidien. Le jury a été, plus encore que précédemment, confronté à une réelle difficulté de choix et à des débats passionnés pour distinguer les lauréats parmi les nombreux candidats qui « auraient, pratiquement tous, pu être primés dans une édition antérieure ».

Cette montée en gamme illustre bien les acquis isérois qui peuvent, grâce aux démarches de pédagogie et de formation portées part l’interprofession Créabois, le CAUE et la fédération compagnonnique, revendiquer l’émergence d’une « culture bois ».

Le principe même du prix isérois initié par le Conseil Départemental de l’Isère, désormais relayé à l’échelle régionale et nationale, est fondé sur la volonté de valoriser autant la maîtrise d’ouvrage que la maîtrise d’œuvre et les entreprises.

La force du bois réside en effet dans l’esprit d’équipe indispensable à la réussite de constructions à haute valeur architecturale, environnementale et constructive.

Le projet bois, compte tenu de sa logique singulière, oblige à une réelle anticipation du chantier, un renforcement de la préfabrication en atelier, mais aussi à l’exigence de précision au millimètre. Il « donne le La » aux métiers du bâtiment : chantiers raccourcis en délais, propres, agréables et confortables, maîtrise des coûts. Tout converge vers une requalification de l’ensemble des métiers de la construction trop longtemps montrés du doigt comme des métiers d’un autre temps…

L’idée de valoriser des réalisations exemplaires permet à l’ensemble des partenaires, et bien entendu aux collectivités et au grand public, de découvrir, comprendre et surtout évaluer ces avancées techniques, qui sans ce prix, resteraient confidentielles.

Les nombreux présents à la maison des Arts de Montbonnot (opération exemplaire lauréate l’an dernier) ont apprécié la qualité des réalisations et des échanges entre partenaires, après des chantiers qui témoignent tous d’une « belle aventure humaine épanouissante ».

Le maire de Montbonnot, Pierre Beguery, comme les élus et vice-présidents du Département, Robert Duranton, Fabien Mulyk et Christian Coigné, également Président du CAUE, ont rendu hommage au dynamisme de la filière et à la qualité des réalisations qui, pour certaines, portent de réelles innovations.

La Halle de tennis couverts de Grenoble, unique en France, entièrement réalisée en bois régional, s’est distinguée dans la catégorie « bâtiment public ».

Dans la catégorie « logement », c’est la rénovation en logement d’une grange à Saint-Martin-d’Uriage recyclant les bois et assumant avec subtilité un changement d’affectation sans renoncer à l’âme du bâtiment antérieur, qui a été primée.

Pour la catégorie « bâtiment tertiaire », la spectaculaire construction des bureaux tout en bois choisie par ITER et Air Liquide à Sassenage, réalisée en 8 mois, a remporté le prix.

Concernant la « rénovation / aménagement intérieur », c’est la rénovation d’une chapelle du XIXème siècle à Saint-Egrève qui a remporté les suffrages pour sa polyvalence, son ambiance et l’intelligence d’éléments recyclés.

Les talents du bois, matériau pressenti pour devenir le « matériau central de la construction du XXIème siècle, n’ont pas fini de nous émerveiller…