Les paysages du sud Isère révélés par le talent d’une jeune artiste paysagiste Amélie Blachot « les monts bleus »

« Rural, montagnard, minéral, rude, cloisonné, telles sont les premières impressions qui se dégagent de notre territoire.
Amélie Blachot l’a parcouru longuement avant de produire un rendu personnel d’une grande sensibilité, une approche très particulière et originale donnant une vision résolument séduisante de l’espace remarquable qui nous entoure.
Cette artiste plasticienne issue de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage a su décliner sa lecture de notre environnement en de multiples œuvres et y apporter un regard que nous ne percevions pas jusqu’à présent ».

 

Cette artiste plasticienne issue de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage a su décliner sa lecture de notre environnement en de multiples oeuvres et y apporter un regard que nous ne percevions pas jusqu’à présent ».

En janvier 2014, les trois communautés de communes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais sont réunies sur un très vaste territoire en une seule et même communauté de communes.

La nouvelle communauté de 44 communes doit trouver une unité territoriale. La DDT ( Direction Départementale des territoires) de l’Isère a souhaité faire réaliser une étude sur l’ensemble du territoire d’une manière plus sensible qu’une étude de paysage académique, dans le but de donner à voir aux élus une vision plus globale et unitaire de leur territoire.

Elle a confié ce travail à Amélie Blachot, en qualités de paysagiste dplg diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles et d’artiste utilisant supports et techniques mixtes.

Le CAUE de l’Isère, et en particulier son pôle paysage, a été associé à ce travail comme partenaire.

Un catalogue réalisé par Amélie BLACHOT et édité par la DDT réunit l’ensemble de son travail plastique accompagné de textes de grande qualité. Une exposition de ses œuvres a été mise en place pour la cérémonie des vœux le 15 janvier 2016 lors de laquelle de nombreux élus présents ce soir-là ont découvert son travail. En expliquant sa posture et son cheminement avec des mots simples et précis, à l’appui de ses productions originales qu’elle a commentées, Amélie Blachot assurément a su retranscrire ces paysages et marquer les esprits. Joël PONTIER, Président de la communauté de communes, a exprimé alors son ressenti :

« Rurale, montagnarde, minérale, rude, cloisonnée, telles sont les premières impressions qui se dégagent de notre région.

 Amélie Blachot l’a parcourue longuement avant de produire un rendu personnel d’une grande sensibilité, une approche très particulière et originale donnant une vision résolument séduisante de l’espace remarquable qui nous entoure.

Cette artiste plasticienne issue de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage a su décliner sa lecture de notre environnement en de multiples oeuvres et y apporter un regard que nous ne percevions pas jusqu’à présent.

Le tulle, l’organza, les tissus, les dessins … tout est légèreté, transparence, courbes secrètes et féminité, mais tout reflète l’harmonie, la cohérence et la beauté.

Des Ecrins à l’Obiou, des lacs aux alpages, c’est l’Isère plein sud en quelque sorte.

Un bassin de vie pertinent, un ensemble naturel préservé, les contours de l’intercommunalité sont tracés et s’imposent à nous.

Comme une évidence. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.