L’eau : contrainte ou ressource de nos projets ?

Longtemps négligée ou peu valorisée, l’eau, ressource essentielle de notre qualité de vie serait-elle en passe de modifier notre approche de l’aménagement et de nos paysages ?

La Communauté de l’Eau, portée par l’établissement public SCoT de la Région urbaine grenobloise a initié en 2015 une réflexion sur la gestion des eaux pluviales au profit du projet urbain et des nouvelles formes constructives qui pourraient en découler.

De 2015 à 2016, le groupe de travail constitué de la chaine des acteurs (issus de structures publiques ou privées) en charge de la gestion intégrée des eaux pluviales, s’est réuni plusieurs fois pour des visites de cas, suivies de temps d’échanges sur des problématiques identifiées (gouvernance, types d’aménagements, risques associés) en salle afin de faire évoluer la perception des uns et des autres sur un sujet partagé, dont les répercussions techniques semblent souvent porteuses de solutions vertueuses.

Le 29 novembre 2016, un séminaire présentait la synthèse des ateliers et des visites menés précédemment et présentés par les bureaux d’études impliqués. Ce fut aussi l’occasion de donner la parole à deux collectivités pour témoigner de leurs expériences dans le traitement des eaux pluviales en milieu urbain :

> Le Jardin des eaux à Fourqueux, dans les Yvelines : un parc et la gestion de l’eau à l’échelle du centre-ville, dès la conception, avec le point de vue d’un élu «satisfait » du projet et de son fonctionnement,

> L’intégration de l’eau dans la commune des Mureaux ( Yvelines) présentation par un technicien des points de blocage, de la réalisation et du succès de l’opération d’aménagement.

Dès le début de l’année, le groupe de travail s’est retrouvé pour affiner le plan d’action 2017 avec trois axes majeurs de travail :

1 > la réalisation de fiches de références sur les pratiques exemplaires sur le territoire du SCoT de la Région urbaine grenobloise.Les 20 fiches références envisagées sont déjà bien amorcées avec plus de la moitié déjà réalisée.

2 > l’élaboration d’un référentiel / observatoire territorialisé, prioritairement à destination des élus mais aussi des habitants, qui permettra d’exposer à tous, sur la base de paroles d’acteurs, des expériences et des témoignages factuels qui pourront motiver de nouvelles démarches et désacraliser la question de la gestion alternative des eaux pluviales. La vocation première de cet outil sera de sensibiliser chacun sur la question de la gestion des eaux pluviales.

3 > la création d’une plate-forme collaborative entre les membres du groupe de travail, dans un premier temps, pour partager des documents techniques ou thématiques et échanger plus librement dans le temps.

Le dernier groupe de travail, du 23 mars dernier, accueilli à la Régie des Eaux du Sud Grésivaudan à Vinay, a donné lieu à une réflexion sur le contenu des grilles d’entretien auprès des personnes ressources qui ont été recensées.

Le groupe s’est fixé un planning ambitieux, avec un objectif de publication du document fin d’année 2017. Les premiers entretiens vont être lancés au cours du printemps, avec une volonté de finaliser ces rencontres avant la fin de l’été. Une maquette du document sera validée fin juin. L’automne sera consacré à la finalisation des entretiens, à la rédaction et à la conclusion du document.

Une fois cet outil fonctionnel, la suite à donner sera la valorisation et l’animation du guide auprès des collectivités, ce qui laisse présager de longs échanges …au fil de l’eau…

Plus d’informations…

Ce diaporama nécessite JavaScript.