Le BIMBY, la densification urbaine par la maison individuelle

La démarche BIMBY (Build in My BackYard) que l’on peut littéralement traduire par « construire dans mon jardin » a été initiée par l’Etat et vise à densifier les tissus urbains pavillonnaires.

 

 

 

 

 

 

Un département tous les 7 ans : c’est la superficie de surface agricole qui disparaît sur le territoire français. C’est dans cette optique de limiter l’étalement urbain, d’économiser le foncier et de préserver à la fois l’activité agricole et l’environnement que s’inscrit la démarche BIMBY.

Dans les tissus pavillonnaires peu denses, des habitant sont parfois conduits à diviser leur terrain pour accueillir une nouvelle habitation. Ces démarches individuelles sont nombreuses. Les prendre en compte et les accompagner à l’échelle communale permet de mieux valoriser ce foncier potentiellement disponible. Ce faisant, on peut également intégrer ces initiatives individuelles dans le projet de développement de la municipalité, lequel est traduit dans les documents d’urbanisme.

Accompagner cette densification permet une meilleure insertion dans le tissu urbain. En effet on peut anticiper les questions de co-visibilité, de vues sur le grand paysage, de mitoyenneté ou encore le lien à l’espace public. Ce sont autant d’éléments qui font le cadre et la qualité de vie pour les résidents, comme pour les nouveaux arrivants.

Au final c’est une démarche d’initiative communale et à l’échelle de son territoire. Mais elle se réalise avant-tout à travers les projets de ses habitants.

 

Lors du conseil municipal de Froges du 6 octobre dernier, le CAUE est intervenu pour présenter la démarche BIMBY et répondre aux interrogations des élus sur ce sujet.