Entrée en matière(s) pour la première résidence d’architectes  de l’Isère

Lancement officiel de la résidence d’architectes au collège des Dauphins de Saint Jean de Soudain en janvier 2015.

Deux architectes, Christophe Séraudie et Soline Brusq, vont côtoyer les 645 élèves de l’établissement durant 5 mois pour les initier de manière originale et innovante à l’Architecture, tout en travaillant sur le bâtiment du collège comme sujet d’étude et en découvrant les spécificités du territoire des Vals du Dauphiné.

 

 

 

Le dispositif de résidence d’architectes n’est pas un projet éducatif comme les autres…

Il offre les conditions d’une expérience unique, hors des règles habituelles régies par le cadre scolaire permettant de placer l’élève en tant qu’acteur de cette expérience originale. Il le confronte à la « démarche de projet » en lui offrant un espace d’échange et d’expression sur le lieu même de son collège.

C’est aussi l’occasion d’une ouverture culturelle multiple, la possibilité d’une relation directe avec des architectes, d’une initiation à la culture architecturale à travers les arts que porte l’architecture, ainsi que la concrétisation d’une réelle approche codisciplinaire.

Outre qu’il mobilise l’ensemble d’une équipe d’enseignants, touche l’ensemble des collégiens sur une durée conséquente, l’anticipation, l’implication individuelle et collective ont été les clés de la réalisation du projet.

Les objectifs proposés et soutenus par les enseignants pour cette année sont de :

  • Permettre aux collégiens de comprendre et de s’approprier l’architecture de leur collège

  • Faire vivre aux élèves des ateliers de réalisation concrète : imaginer, créer, réaliser

  • Favoriser une ouverture culturelle grâce aux ressources du territoire

  • Découvrir le matériau terre en lien avec une spécificité locale : la construction en terre crue

  • Développer l’esprit critique des élèves en leur donnant des clés de lecture de leur environnement

  • Se renseigner sur les métiers de l’architecture et de l’aménagement

  • Faire rayonner l’expérience de la résidence sur le territoire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Historique et descriptif de la démarche de résidence d’architectes :

Les facteurs de réussite pour la mise en place de ce dispositif de résidence sont nombreux et interactifs :

  • A l’amont, certains professeurs ont été sensibilisés à l’Architecture dans le cadre de leur formation continue.

    Les CAUE 38 et 74 ont conjointement animé depuis 2010 et pendant 3 années consécutives des stages novateurs, mêlant la théorie à la pratique de l’espace ou de la matière en s’appuyant sur la capacité d’accueil des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau (GAIA).

  • L’établissement a monté, dans le cadre du Contrat Educatif Isérois, une demande d’actions sur deux années :

    En 2013-2014, le module 1de l’action n°8 « Le collège, une architecture à explorer », puis cette année scolaire, le module 2 « La résidence d’architectes ». Le module 1 invitait à tester dans l’établissement la pratique de projet autour de l’architecture, de manière interdisciplinaire, et la capacité de l’équipe d’enseignants à travailler ensemble sur des thématiques communes.

  • Pas moins d’une dizaine de formats de projet ont vu alors le jour en classe, y compris des itinéraires de découverte (IDD) sur un niveau de 5ème, par exemple. « L’architecture et les sens »  avec les professeurs de SVT et d’espagnol, « l’Architecture en terre et modélisme » avec ceux d’histoire-géographie et de mathématiques.

  • Cette première année décisive a été aussi accompagnée par le CAUE lors d’un stage d’établissement avec une majorité des enseignants du collège qui ont vécu une expérience sensible de leur espace éducatif, des temps de conférences liés au patrimoine local avec la collaboration du service du patrimoine culturel de l’Isère (DCP), des temps d’ateliers de manipulation du matériau « terre », majoritairement présent dans les constructions traditionnelles locales avec la participation du Craterre, un dernier temps enfin de préfiguration de la résidence par l’organisation des idées, des thématiques de manière interdisciplinaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces étapes préparatoires ont été indispensables non seulement pour définir les objectifs communs de la future résidence, mais aussi pour prendre le temps de l’appropriation du projet par les enseignants, toutes disciplines confondues. Chaque matière est au service d’un projet global, une entrée spécifique vient enrichir un tout…

Dans ce dispositif, l’objectif de rayonnement de la résidence sur le territoire n’est pas des moindres. Il prend appui sur l’ancrage local de la maison du territoire des Vals du Dauphiné par l’intermédiaire de son service éducation qui fait le lien avec l’établissement, le rectorat et les établissements de secteur, la référente culture et patrimoine, les services techniques , les collectivités locales et les entreprises professionnelles apportant un soutien matériel ou de conseil.

Dans ce montage complexe, le rôle du CAUE a été de faire du lien.

Ses missions singulières lui permettent d’être au contact de nombreux acteurs précités et d’assurer ainsi la passerelle entre :

- le montage préalable au côté du Conseil Général de l’Isère (CGI) et de la Direction Régionale aux Affaires Culturelles (DRAC),

- les enjeux pédagogiques en lien avec le rectorat et la Direction Académique des Arts et de la Culture  (DAAC) par le biais de notre professeur relais Eve Feugier,

- la mise en place opérationnelle par la sollicitation d’organismes partenaires, de structures ou d’entreprises locales ou départementales comme Créabois Isère, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS), le CraTerre ou les GAIA…

Aujourd’hui, le CAUE est en charge de la coordination globale du projet. En préalable, il a contribué à l’écriture du cahier des charges et à l’organisation de la consultation de l’équipe d’architectes.

Lancée en janvier, la résidence s’organise autour de rendez-vous planifiés jusqu’à fin mai, alternant interventions théoriques et pratiques dans les différentes disciplines. Des temps forts ponctuent cette durée et une restitution est préalablement annoncée pour le 6 juin 2015, au cœur du collège pour faire vivre aux visiteurs l’esprit de la résidence autour d’un parcours sur site ponctué de la production des élèves.

A signaler aussi, l’installation de « l’atelier éphémère d’Architecture » proposé par les architectes résidents, un lieu-signal dans le collège, « comme une vraie agence d’architecte » où se déroule certains des ateliers, et où sont exposés des ressources documentaires et techniques, des plans, des maquettes faisant écho à la thématique de cette première résidence : Collège, matière(s) d’Architecture !

Toute cette aventure n’est pas sans compter sur la grande disponibilité des enseignants, de leur investissement et leur dynamisme , ainsi que la souplesse d’adaptation du cadre administratif et éducatif de l’établissement.

Tableau financement

logo-residence-archi