Avec un taux de renouvellement annuel limité à 1%, le poids du parc existant est prépondérant.
Les trois milliards et demi de mètres carrés de surface chauffée correspondants représentent le premier gisement d’économie que les acteurs s’accordent à considérer comme potentiellement le plus facilement accessible.

Plus d’informations…