Chanas : la nature au coeur

Valorisation hydraulique, écologique et paysagère de la zone humide des Mollières : « une ambitieuse et complexe reconquête de la biodiversité et de l’eau au cœur du village »

 
Le projet repose sur la réhabilitation de cette zone humide, dégradée et comblée, acquise pour le franc symbolique par la commune en 2001.
C’est aussi le projet d’un espace public singulier, de plus de deux hectares au cœur du village qui fait le lien entre la place du marché aux fruits, le quartier des Mollières et le vallon de la Mervieille.
01-0712
Photo : Anne PERROT paysagiste dplg à Itinéraire Bis,  mandataire de l’équipe de maîtrise d’oeuvre 
« Un dossier d’incidence exemplaire pour la loi sur l’eau et une procédure innovante pour l’Isère »
 
L’équipe de maîtrise d’œuvre est pluridisciplinaire (paysagiste mandataire, hydraulicien, hydrobiologiste et environnementaliste) et aborde ainsi pertinemment le projet. Dès la phase esquisse, c’est la concertation avec les pêcheurs, riverains et utilisateurs du site et de ses abords, mais également un partenariat étroit avec le service de l’eau et des milieux aquatiques de la DDAF. Ainsi, bien que le projet concerne des interventions lourdes dans le lit majeur du cours d’eau (décaissement du lit majeur, déplacement de cours d’eau, de prises d’eau et de canaux), le dossier d’incidence (loi sur l’eau) est instruit selon une procédure déclarative – instruction plus courte que pour la procédure d’autorisation logiquement requise pour ce type de travaux -, ce qui est « une première en Isère ! ».
pano-1
Photo : Anne PERROT paysagiste dplg à Itinéraire Bis,  mandataire de l’équipe de maîtrise d’oeuvre  
 
« Un projet et un chantier pas comme les autres »
Il s’agit de réhabiliter, d’aménager certes, mais aussi de ménager le site en composant avec les humeurs de la rivière et le potentiel naturel de végétalisation des sols. La présence d’espèces invasives (Renouée du Japon), l’ampleur des terrassements évacués ( env. 10 000 m3 dont 3 500 m3 évacués et de grosses pluies du printemps 2008 qui n’ont pas facilité la tâche des entreprises au moment des terrassements !), la mise en place de techniques particulières de génie biologique pour la stabilisation des berges et la végétalisation des sols, font de ce projet une opération publique d’exception.
pano-2
Photo : Anne PERROT paysagiste dplg à Itinéraire Bis,  mandataire de l’équipe de maîtrise d’oeuvre  
 
Chronologie du projet :
- 2002 Prédiagnostic CAUE
- 2003/2005 Etude de programmation (Atelier Verdance paysagiste mandataire, Silène Biotec hydraulique)
- 2005/2008 Maîtrise d’œuvre avec mission Diagnostic préalable (Itinéraire Bis paysagistes et architecte mandataire, EDMS Hydraulique hydrobiologie, Mosaïque Environnement

- 2008 Travaux et réception. Quelques données indicatives: – Surface du site : 2,4 hectares

Coût du projet :
563 897,13€ HT
Eléments de programme :
Surcreusement du lit majeur et déplacement de cours d’eau et de canaux, réhabilitation végétale, réalisation d’un quai paysager avec théâtre de verdure, jeux d’enfants, jeux de boules, espaces pique-nique et terrain d’évolution, local de pesée (marché aux fruits), …
 
Financements :
- 5000€ du CGI,
- 4000€ du SE38, subvention de l’Agence de l’Eau en attente.
Partenaires du projet :
- DDAF (Service de la police de l’eau et des milieux aquatiques)
- CGI (Service Environnement et Développement Durable)
03-0607
Photo : Anne PERROT paysagiste dplg à Itinéraire Bis,  mandataire de l’équipe de maîtrise d’oeuvre   

Ce diaporama nécessite JavaScript.