AG 2014 : Le patrimoine du XXe siècle à l’épreuve du XXIe. Que faire aujourd’hui de l’architecture du XXe siècle ?

Les CAUE de la région Rhône-Alpes, associés à leurs partenaires culturels, se sont mobilisés autour du devenir du Patrimoine XXe. Sans doute encore trop récent pour être reconnu, souvent décrié, le Patrimoine du XXe fait l’objet de transformations qui, faute de vision globale et de réel projet, peuvent altérer ses qualités.

Notre Assemblée Générale 2014 , s’est tenue le mardi 10 novembre 2015 à l’Hôtel du Département, Dominique Amouroux, historien critique d’architecture et partenaire de la mise en place de l’Observatoire XXe, a ouvert le débat.  Son intervention a présenté l’état des réflexions et a engagé les échanges, en s’appuyant notamment sur l’étude d’une sélection d’édifices isérois.

Illustrant son propos d’exemples significatifs, Dominique Amouroux a stimuler notre esprit critique pour balayer les clichés communément admis à propos d’un siècle souvent mal compris dans ce qu’il a produit. Une invitation à changer de point de vue sur l’architecture « moderne », sa patrimonialisation et son avenir grâce au recul qui nous est donné aujourd’hui.

Carton d’invitation de l’AG 2014…

carton-invit-site-1

carton-invit-site-2

Feuilleter le rapport d’activités 2014…

Télécharger le rapport d’activités 2014…

Feuilleter le panorama de presse « On parle du CAUE » 2014…

Télécharger le panorama de presse « On parle du CAUE » 2014…

Que fait-on de l’architecture du XXe siècle ?

DEMOLIR (Saint-Hilaire)

La destruction méthodique des Halles centrales de Paris puis quelques implosions spectaculaires d’immeubles de logement intégrés ou non à des grands ensembles ont transformé les destructions en événements publics expiatoires. (…)

Elles sont pourtant culturellement dommageables pour notre société qui se prive d’un maillon lui permettant d’établir une filiation culturelle entre son histoire récente, son présent et son avenir.

RESTITUER (Tour Perret)
Cette démarche consiste à remettre dans leur état initial, supposé ou attesté, l’ensemble des caractéristiques d’un édifice. Longue, complexe et onéreuse, cette procédure s’applique essentiellement à un nombre très limité d’édifices ayant acquis au fil des ans et des études qui leur sont consacrées le rang de référence dans l’histoire de l’architecture et auquel on ôte toute destination d’usage quotidien pour privilégier celle de témoignage au titre de Monument historique.

ENTRETENIR (Logement Blanc Résidence 2000)
Attitude normale vis-à-vis d’un bien immobilier, l’entretien pose néanmoins souvent la question de l’impact cumulé de la succession des petites interventions effectuées au fil des ans et des décennies. (…) Des actes indispensables mais aussi courants que modifier l’éclairage, repeindre, modifier un cloisonnement ou répondre à une exigence réglementaire ne sont pas anodins. À tort, ils sont souvent engagés sans un questionnement préalable quant à leur impact sur l’esprit initial de l’architecture.

AGRANDIR (MC2:)

Contre, dessus, à côté, à proximité : qu’elle respecte, tutoie, escalade, phagocyte ou  vampirise la construction présente sur le site, l’extension répond au besoin de mètres carrés permettant de développer une fonction ou d’en associer une plusieurs nouvelles à celle(s) existante(s). (…) Après avoir longuement pratiqué le mimétisme, le nouvel arrivant a joué du contre pied au cours des dernières décennies. (…) Mais, en l’absence de toute doctrine commune, chaque intervenant reste libre de constituer son arbitraire singulier en règle collective incontournable.

RECONVERTIR (De Bonne)

Changer l’affectation d’un immeuble signifie fréquemment intervenir de façon lourde sur ses espaces pour les reconfigurer selon les besoins d’un nouvel usage sans sacrifier les caractéristiques de la construction initiale lors de l’intervention. Le mot « reconversion » recouvre des situations diverses puisqu’il qualifie des opérations portant sur plusieurs dizaines d’hectares de friche industrielle comme celles concernant des constructions de quelques dizaines de mètres carrés. Il désigne une large palette de destinations tertiaires, culturelles ou scientifiques, pour des manifestations temporaires ou des implantations permanentes…

RÉNOVER (Village Olympique)

L’accélération de l’évolution des normes et le renforcement des exigences environnementales multiplie les interventions lourdes, modifiant les façades, les circulations et l’ensemble des dispositions intérieures…
Abordées avec discernement, de telles opérations devraient conduire à adapter des immeubles aux usages actuels en leur conservant l’identité que leur avaient initialement donnée leurs commanditaires, leurs concepteurs et leurs bâtisseurs.

Télécharger la conférence de Dominique Amouroux…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dominique Amouroux est également l’auteur du site http://www.archi20-21.fr/  créé pour décliner et illustrer différentes attitudes possibles face à cette problématique complexe. Il aide à prendre en compte l’ensemble des paramètres d’un projet pour faire les choix les plus pertinents, en connaissance de cause. Il devient ainsi un outil d’aide à la décision pour les architectes, maitres d’ouvrage, collectivités ou concepteurs qui se trouvent (ou se trouveront très bientôt) confrontés à cette responsabilité ô combien sensible de la conservation, de la transmission ou de la métamorphose d’un patrimoine en manque de repères…

C’est de ce site dont sont extraites les quelques lignes ci-dessus. Il décline et illustre différentes attitudes possibles face à cette problématique complexe. Il aide à prendre en compte l’ensemble des paramètres d’un projet pour faire les choix les plus pertinents, en connaissance de cause. Il devient ainsi un outil d’aide à la décision pour les architectes, maitres d’ouvrage, collectivités ou concepteurs qui se trouvent (ou se trouveront très bientôt) confrontés à cette responsabilité ô combien sensible de la conservation, de la transmission ou de la métamorphose d’un patrimoine en manque de repères… Il est également ouvert à l’enrichissement de ces hypothèses de départ, à travers les situations particulières, les projets et initiatives de chacun.

Voir l’article : « Que fait-on de l’architecture du XXe siècle ? »

Voir l’article « Patrimoine XXe à l’épreuve du XXIe. Retour sur la Conférence – Débat de l’AG 2014″