3e Rencontre des CAUE de Rhône-Alpes – RECOMPOSER LE TERRITOIRE ?  : Territoires ruraux et dynamiques de projets

Les CAUE de Rhône-Alpes se proposent d’approfondir le thème des dynamiques de projet des territoires ruraux. Aujourd’hui, en France, comme l’expliquaient deux parlementaires à l’occasion d’une tribune libre, « coexistent deux visions du monde rural, aussi stériles l’une que l’autre ».

 

 

 

 

D’un côté, la vision d’un territoire marginal dont la croissance ne serait alimentée que par la puissance d’un étalement urbain se traduisant par une nappe de plus en plus diffuse de lotissements. De l’autre, celle d’un «arrière- pays» en plein renouveau démographique et économique, vécu comme une sorte de revanche sur la désertification historique subie au siècle dernier…
Et d’ailleurs, qu’y a-t-il de commun entre les « espaces en croissance» situés le long de l’Arc atlantique ou dans le Piémont lyonnais, et la « diagonale aride » qui relie(rait) le Cantal aux territoires du Nord-Est post-industriels ?

Le territoire rural se prête en effet largement à la diffusion d’images fausses ou approximatives, alors même que se jouent là, sans aucun doute, quelques-unes des mutations durables de la société française en matière d’emploi, de solidarités ou de cohésion sociale. Certes, ces territoires apparaissent de plus en plus interdépendants et placés sous l’influence de la mondialisation, voire de la métropolisation. Pour autant, n’y a-t-il pas dans les spécificités de ces nouveaux espaces ruraux des dynamiques, des tendances et des contradictions qui nous intéressent, « tous urbains » que nous sommes ?

Un quart seulement des 36600 communes françaises abrite plus de mille habitants. Cet émiettement communal est révélateur d’une réalité complexe et d’une nécessité vitale : travailler ensemble. Gestion des friches ou création de nouvelles activités, projets d’aménagement ou de construction de logements, questions de mobilité, lutte contre la précarité, nouveaux services : les thèmes de réflexion ne manquent pas, les volontés d’action non plus, comme le montreront les expériences locales et intercommunales présentées.

Cette troisième étape de réflexion a pour objectif d’aider les élus, les professionnels, les associations et tous les partenaires de l’aménagement à penser les territoires ruraux comme des espaces à part entière où se jouent les dynamiques territoriales, non pas à l’abri de changements et d’adaptations qui se dérouleraient à une plus vaste échelle sans rien changer au contexte local, mais au contraire comme un élément-clé de cette « recomposition du territoire » à l’oeuvre en France comme en Europe. Elle associera des élus, des chercheurs, des professionnels et d’autres acteurs des territoires concernés, qui seront invités à faire part de leur expérience et à en débattre.

 

Télécharger le carton d’invitation